Serena Williams a échappé au pire, après son accouchement

Dakarmidi – En janvier 2017, deux mois après sa grossesse, la superstar du tennis, Serena Williams, a participé et remporté l’Open d’Australie. À 20 semaines de grossesse, elle a posté une photo sur Snapchat de son corps athlétique, dans un maillot de bain jaune. Elle était heureuse et en bonne santé, selon toutes les normes.

Cependant, les semaines qui ont suivi la naissance de sa fille Alexis Olympia en septembre, ont été difficiles, selon une interview récente du magazine Vogue avec la championne de tennis.
Lorsque les contractions ont commencé, le rythme cardiaque de bébé Olympia a plongé. Une césarienne d’urgence a été effectuée et Williams a donné naissance à son premier enfant. Près d’un tiers des naissances aux États-Unis sont des césariennes, et la procédure de Williams était parfaite.
Selon Vogue, Alexis Ohanian, l’heureux père et co-fondateur de Reddit, a coupé le cordon, et Olympia a été mise sur la poitrine de sa mère.

Mais, le lendemain de l’accouchement, la joueuse, qui avait déjà été hospitalisée en 2011 pour une embolie pulmonaire, a été victime d’un nouvel incident, et les médecins ont découvert des caillots de sang dans ses poumons. Les caillots qui se forment dans les veines ou les artères perturbent le système circulatoire et peuvent endommager les organes. Le tabagisme, le surpoids et l’obésité, et la génétique sont autant de facteurs qui peuvent causer la coagulation du sang- Puis la cicatrice de sa césarienne s’est rouverte à cause de fortes quintes de toux, provoquant un hématome dans l’abdomen. À sa sortie de la clinique six jours plus tard, elle est restée alitée pendant six semaines.

Aujourd’hui l’américaine se porte beaucoup mieux.

Source: People FR