Pr Ismaila Madior Fall, « La politique pénale en matière de trafic de bois va être évaluée »

Dakarmidi – Une évaluation de la politique pénale en matière de trafic de bois pour revoir les sanctions. Voila ce qu’a prôné le ministre de la justice, Ismaila Madior Fall, au lendemain du massacre de Boffa qui a fait 13 morts.

Pour mettre fin à ce trafic de bois dans le Sud du Sénégal, qui serait peut être à l’origine du massacre des 13 civils tués à Boffa, le ministre de la justice a décidé pour le moment de se contenter de sa propre méthode, après que Pierre Atépa Goudiaby, le président du Collectif des cadres de la Casamance ,s’est dit prêt à livrer le nom du commanditaire de la mafia au procureur.

Hier, au cours de la cérémonie de présentation du règlement n°5 de l’UEMOA relatif à la présence de l’avocat dès l’interpellation, le Garde des Sceaux a déclaré « La justice va, aux côtés de tous les services de l’État qui sont engagés dans cette opération notamment l’armée, le ministère de l’Intérieur, le ministère de l’Environnement, qui vont s’impliquer pour trouver des solutions à ce problème qui est la coupe du bois  »

Par ailleurs, il annonce que le ministère de Justice va évaluer la situation de la politique pénale dans la région, notamment en matière de trafic de bois. Ainsi, il dit « le département va prendre toutes ses dispositions pour qu’il y ait une répression des opérations de la trafic de bois. Evidement une répression qui va se fonder sur les dispositions de la loi. L’enquête est en cours ».

Vox populi