Partenariat Franco-africain : Macron appelle à un changement de méthode

Dakarmidi – La tournée africaine d’Emmanuel Macron qui a officiellement débuté, ce lundi 28 novembre est une occasion pour la France de relancer le partenariat Franco-africain. D’ailleurs dans son discours qu’il a tenu en ce jour spécial, en présence des étudiants de l’université de Ouagadougou, au Burkina Faso, le président a pris des engagements ferme en matière financière en ce qui concerne l’Aide au développement pour l’Afrique.

« J’ai tenu à ce que les membres du conseil présidentiel pour l’Afrique soient présents car ils seront un lien permanent, comme c’est le cas , pour les organisations qui ne ménagent aucun effort pour le bien-être de l’Afrique. Je suis venu pour prendre des engagements et j’en ai déjà pris», déclare t-il. Avant d’ajouter: « J’ai pris l’engagement d’avoir une France au rendez-vous du défi du développement et j’ai pris l’engagement dès le début de mon mandat d’atteindre à la fin de celui-ci les 0,55% du revenu national brute en termes d’aide publique au développement. », indique le président de la République française qui considère cette aide comme une contribution française à la réussite de tout un continent. Et selon lui la réussite de l’Afrique et aussi une réussite française.

Toujours dans son discours , Macron annonce la mise en place d’une stratégie par le ministre de l’Europe et des affaires étrangères , qui permettra « année après année d’expliquer très clairement, comment  parvenir à atteindre les objectifs de reconstruction de l’Afrique grâce aux engagements financés et aux financements à la clé. », renseigne Macron.

Il appelle ainsi à franchir une nouvelle étape et à créer ainsi un nouveau plan d’action pour l’Afrique, pour la France, et pour une meilleure coopération bénéfique : « C’est un changement de méthode que je proposerai à tous demain, mercredi 29 novembre au Sommet Union africaine-Union européenne à Abijan. Un changement de méthode que nous avons commencé mais qui doit se poursuivre de manière indispensable. », martèle le président français qui soutient que cette coopération doit être plus efficace et ainsi avoir  une culture de l’évaluation.

Il a reconnu dans son discours  que l’aide au développement ne répond pas réellement au besoin et qu’il est temps d’avoir des projets dont les africains ont besoins. Emmanuel Macron propose aux africains « d’inventer ensemble une amitié pour agir ».

La Rédaction