Peut-on donner deux prénoms à un enfant né musulman ?

Dakarmidi – Indécis dans le choix du prénom de leur enfant, de nombreux parents prennent le parti de lui donner deux prénoms ou un prénom composé.
Mais quelle est la position de notre noble religion face à ce type de situation ?
Est-il interdit de donner plusieurs prénoms à son enfant ?

Tout d’abord, en Islam l’absence de l’interdiction d’un sujet le rend licite.
D’autre part, dans son livre « les règles concernent le nouveau née », l’imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya a intitulé l’un de ses chapitres « la permission de donner (au bébé) plus d’un seul prénom ».
Il y explique qu’il est préférable de se contenter d’un seul prénom, même si l’accumulation de prénom ou la nomination par un sobriquet est autorisé à la condition qu’ils ne nuisent pas à la personne.

Le Prophète Muhammad (sallAllahou ’alayhi wa salam) a dit à ce sujet :
«  J’ai cinq noms (prénoms) :

- je m’appelle mohamed,
- je m’appelle ahmed
- et je m’appelle al-mahi par qui Allah annule la mécréance.
- De même je suis al-hacher sur les deux pieds de qui se rassembleront les gens (au jour du jugement dernier)
- et je suis al-a’aqueb après qui il n’y aura pas de prophète.  »
(Raconté par Al Sahiheine d’après le récit de Joubeir Ibn Moutei’m et par Al Boukhari numéro 3532-4896 ainsi que Mouslim numéro 2354).

Ainsi, les parents sont libres de donner le prénom souhaité, à condition que celui-ci ne soit pas détestable aux yeux d’Allah soubhanou wa ta’ala, ni empreint de vanité ou encore préjudiciable pour l’enfant qui le porte.