Occupation de l’espace portuaire: Une vaste opération de désencombrement engagé par la direction

Dakarmidi – Si le Port autonome de Dakar (PAD) ne veut pas être parqué sur le quai de la concurrence, il faut nécessairement le rendre plus fluide. C’est du moins l’avis du remplaçant de Cheikh Kanté à la direction de la boîte.

Aboubacar Sadikh Bèye a rendu public hier jeudi, sa feuille de route en décidant de prendre à bras le-corps le fléau de la congestion du Port. « La direction du PAD avait auparavant mis à la disposition des transporteurs de conteneurs, un terrain de 5,5 ha de la SONACOS, pour l’espacement de ce territoire et diminuer les stationnements autour du port afin qu’il y ait plus régularité. La deuxième étape, celui qui nous rassemble aujourd’hui. C’est identifier les axes névralgiques de désencombrement pour tendre vers une libération de l’espace portuaire, afin que les travaux puissent se faire dans les meilleures conditions », a soutenu le DG du Port autonome de Dakar.

Face à la presse, il a confié que, l’une de ses objectifs majeurs pour 2018, « est de faire en sorte que ces problèmes qui ont un résultat très négatif sur le trafic au PAD et qui sont liés à la congestion et aux difficultés financières qui plombent les investissements, puissent être levés ». Par ailleurs, Aboubacar Sadikh Bèye a fait savoir que « le port a besoin d’un environnement compétitif pour améliorer sa productivité afin de mieux faire face à la concurrence qui s’impose actuellement dans ce domaine ».

La Rédaction