Niass-Macky, les secrets d’un deal!

Dakarmidi – Contrairement à une idée bien répandue dans les chaumières de la capitale, entre Macky Sall et Moustapha Niass, il n’y a rien à cirer. C’est la parfaite entente. Selon des sources proches de ces deux hommes d’État. Macky et Niass se vouent un respect mutuel.

L’enfant de Keur Mandiabel qui était naguère un faiseur de roi, constitue aujourd’hui l’une des pièces maîtresses de la coalition Benno Bokk Yaakaar qui dirige le pays depuis le 25 mars 2012.

En privé comme en public, selon toujours nos sources, l’actuel Président de l’Assemblée nationale connu pour son franc-parler ne dit que du bien de Macky Sall.

Normal, puisque ces deux hommes originaires de la région naturelle du Sine-Saloum ont appris à se connaitre et à mieux s’apprécier durant les semaines, voir les jours qui ont précédé la chute du Président Wade.

Parmi les alliés du Président de la République, Moustapha Niass est l’un des rares chefs de parti de la coalition au pouvoir à encourager le Président Macky Sall dans sa volonté d’apporter des changements profonds dans le mode de gestion des affaires de la république.

“Vous avez la volonté de changer le pays. Et nous le changerons avec vous”, a déclaré un jour le Président Moustapha Niass, s’adressant au Chef de l’Etat.

Ce compagnonnage ne compte pas s’arrêter en si bon chemin, même si toute idée de fusion organique entre leur formation politique respective, à savoir l’APR et l’AFP n’est pas pour le moment à l’ordre du jour.

Moustapha Niass, Président de l’Assemblée Nationale; Macky Sall Président de la République, beaucoup avaient pensé que ce duo de choc allait très vite se transformer en un duel au sommet de l’État. Que nenni! Puisque ce mortal kombat tant prophétisé n’a pas eu lieu.

Car selon nos sources, l’actuel Président de l’Assemblée Nationale aurait dépassé les querelles de bornes fontaines que son âge et son expérience politique et administrative, n’autorisent plus.

C’est fort de ce constat que le Président Macky Sall, sans se mêler du différend congénital qui oppose Moustapha Niass à Ousmane Tanor Dieng récemment porté à la tête du Hcct , avait jeté son dévolu sur l’ancien Directeur de Cabinet de Senghor et ancien Premier Ministre éphémère de Wade, pour diriger l’Assemblée Nationale, faisant ainsi de lui, la deuxième personnalité de l’État, alors que Niass n’est pas issu des rangs de l’APR.

Le choix du leader de l’AFP au perchoir avait soulevé, on se le rappelle, lyre de certains responsables de hauts niveau du parti de Macky Sall, en l’occurrence le tonitruant député Moustapha Cissé Lô.

Mais puisque le Prince a toujours raison, toutes les velléités contestataires de ce choix ont vite été étouffées dans l’œuf, au nom de la réalpolitik.

Depuis lors, le compagnonnage entre ces deux hommes se poursuit sans problème. Niass en dépit du principe sacro-saint de la séparation des pouvoirs, constitue pour le Président Macky Sall un précieux conseiller.

C’est pourquoi Niass soucieux de la réussite de Macky ne cesse de lui prodiguer, à chaque fois que l’occasion s’y prête, des conseils et même des encouragements, pour sortir le Sénégal de l’œil du cyclone.

“Monsieur le Président, vous êtes jeune et vous avez l’avenir devant vous”, disait encore Moustapha Niass, s’adressant au Chef de l’Etat.

La Rédaction