Mimi Touré a-t-elle un calendrier caché?

 

Pourquoi avoir mis mal à l’aise le Président de la République, en faisant une sortie aussi embarrassante sur la traque des biens mal acquis, et ce, à quelque un an de la présidentielle de 2019? Une telle déclaration qui fait l’objet d’une grande polémique dans tous les milieux du pays, et qui a poussé le gouvernement, par son secrétaire général, à sortir de son silence, avec un communiqué qui n’a toujours pas convaincu le peuple. Les chiffres de Mimi Touré irritent et en disent long sur les incongruités de la traque. Reddition des comptes, oui, mais pas bourrage des consciences, les sénégalais ne sont plus amnésiques, et ne l’ont jamais été d’ailleurs. Si la sortie de Mimi Touré était une stratégie organisée en haut lieu, elle a raté sa cible, et sa trajectoire car elle a installé une réelle cacophonie au plus haut sommet de l’Etat, et une entame difficile de 2018 pour le « Macky ».
Le Chef de l’Etat a du pain sur la planche. Il a l’obligation de cerner davantage son « troupeau » dans un court délai, et cela nécessite en urgence la livraison des preuves réelles qui confirmeront que la traque n’a pas été une utopie ou une perte d’argent pour le contribuable.
Mimi Touré après avoir lancé sa petite bombe, s’est retranchée dans un silence d’église, sera-t-elle le prochain Thierno Alassane Sall, ou veut-elle tout simplement dynamiter les lignes beige marron pour une nouvelle redistribution des cartes avant le second semestre de 2018? Wait and see!

La rédaction