Icône 2017 – Sokhna Aïda Diallo, la force tranquille, les Thiantacones témoignent (vidéo)

La femme est le décor de l’homme, ainsi parlait un soufi du 16ème siècle, en s’adressant aux dames qui avaient décidé de couver leurs hommes en période de naufrage. Sokhna Aïda Diallo, on peut ne pas l’aimer, mais il sera difficile de ne pas constater sa bravoure, sa détermination et son courage.

On peut ne pas être tenté d’écouter son discours, mais que ce dernier est puissant à l’image de ceux des grandes dames qui avaient poussé leurs hommes à croire en leur destin.

On peut ne pas être attiré par sa démarche, mais elle rappelle celle de ces douées de raison, qui avaient bravé toutes les tempêtes pour exiger à l’univers et aux consciences de prêter attention à leurs hommes.

Dakarmidi a pris le temps d’analyser la démarche et le discours de cette épouse de Cheikh Béthio Thioune, 03ème du nom ; nous avons décelé en elle, une gestuelle pure de femme dévouée et engagée, qui n’a rien à envier aux cœurs sains qui avaient marqué inéluctablement les siècles passés, les consciences et les ondes sismiques.

Son entourage, ses coépouses et les Thiantacones en général ont ouvert leur cœur, et ont spontanément décrit Sokhna Aida Diallo comme le séide attitré du Cheikh. Elle arrose les jardins du guide, elle est son second souffle, elle est son gilet en période de naufrage, même si sans aucun doute, le Cheikh ne peut fréquenter ses péripéties car Serigne Saliou l’a immunisé avant même l’avènement de son appel à l’allégeance.

Sokhna Aïda, œillère aux yeux, poursuit son périple, se départit de la haine, sourit aux jaloux et indexe le bien partout où ses fibres altruistes la conduisent. Oui, elle est cette personnalité qui a marqué son temps, elle incarne un leadership réfléchi et intelligent, et d’un ton ferme, elle poursuit son chemin pour l’honneur de Cheikh Béthio Mame Bambi et en l’honneur du vénéré Guide Serigne Saliou Mbacké (ra) – témoignages –

La rédaction