Exclusif – Farba Ngom vs Harouna Dia : the arm-wrestling (*)!

Dakarmidi – Il y’a des situations qui mettent mal à l’aise les hommes qui tiennent aux relations amicales, surtout quand elles touchent le cercle de la plus haute autorité du pays. Qui a laissé pourrir la relation entre Harouna Dia et le bras armé de Macky Sall? Deux hommes qui ne devaient jamais s’affronter, pour bien des raisons mais malheureusement cela est arrivé, ce qui dérange et qui est incompréhensible dans cette situation, c’est que Macky à qui, est très proche Farba Ngom semble laisser faire et son mutisme dégrade de jour en jour l’axe Bosséa – Agnam qui voient deux de leurs distingués fils se crêper les chignons en à finir.

Et au rythme des rivalités on dirait que la finalité de tout ça est de liquider à tout prix l’homme d’affaires qui a fait fortune au Burkina Fasso et qui sert dignement son pays. Selon nos sources, des hommes tapis dans l’ombre ont décidé de soutenir financièrement Farba Ngom pour tuer toutes les actions sur le terrain de l’enfant de Bosséa. Le griot du Président, non moins honorable député de cette 12é législature et qui a battu tous les records d’absentéisme, est membre du plus puissant clan de la République, le plus en vue en tout cas aujourd’hui au Palais, avec comme cerveau, le solide ministre des finances Amadou Bâ, ce dernier qui a aussi ses branches, dont le patron du King Fahd, Racine Sy, le patron de Itoc, Baba Diaw, l’époux d’Aminata Tall, Thierno Ba, le DC du Président entre autres. Les choses se sont finalement dessinées, le lobby a marché, les intrigues ont aussi été ingurgitées par le Chef de l’Etat, Amadou Ba, l’argentier du Sénégal, est devenu par miracle l’homme le plus écouté du maître du Palais.

La cuisine a pris du temps pour devenir ce qu’elle est, Harouna Dia a trop tard compris que des hommes encagoulés allaient le kidnapper, le persécuter, l’isoler, le salir, détruire son image, le vilipender et le film tragique de cette descente aux enfers n’en est qu’aux annonces. Alors, qui pour éteindre ce feu qui s’est propagé dans tout le Fouta, défiant toutes les lois de la nature et à quel prix? Le chemin qu’a tracé Farba Ngom pour conduire son clan à la primature est clair, en d’autres termes la liquidation de Harouna est dans un package, un trousseau où aussi est mis dans une de ses poches, le dépôt de Dionne à l’assemblée nationale et la gestion des finances du pays par leur homme. Macky Sall est ainsi encerclé, par son futur “héritier” qui ne cache guère ses ambitions, mais qui laisse la situation se “détériorer” à tous les niveaux en attendant l’heure des comptes pour se signaler.

La rédaction (*)

Le Bras de fer