Echauffourées de Touba : les faits, l’appel du Khalife, les précisions de la police sur “les” arme(s)…

Dakarmidi – Les échauffourées qui ont viré à l’émeute, partent d’une banale dispute entre deux enfants (une fillette et un garçonnet de 13 ans). Après recoupements, il ressort que cette querelle entre ces deux gamins a pris une autre tournure après l’intervention de l’agent Abdou Dieng, en faction au poste de contrôle de police Est du marché Ocass.

Après avoir séparé les deux enfants, l’agent aurait conduit le garçonnet à l’intérieur du poste de police, et selon des sources, il lui a fait passer un sale quart d’heure.

Avisés, les parents du garçon identifié sous le nom de Babacar Mbaye, en compagnie de proches curieux, ont tenté de siéger le poste de police, pour extraire l’enfant de force.
Les premiers à accéder à l’intérieur du poste, y ont trouvé le garçon dans un sale état clinique, en totale perte de conscience. Alertés, les sapeurs pompiers l’évacuent à l’hôpital Matlaboul Fawzeyni de la capitale du mouridisme.

Les sapeurs partis, une rumeur fait état du décès du jeune Mbaye. Ce qui soulève l’ire des marchands, commerçants et autres usagers du marché. Très vite, une foule surexcitée se forme et décide de faire la peau à l’agent Abdou Dieng.
Encerclé, ce dernier dégaine son arme et procède à des tirs de sommation. S’y prenant mal, ses balles atteignent plusieurs personnes, dont une certaines Arame fall 40 ans. Autre victime, la demoiselle Anta Sall 19 ans qui venait de terminer ses ablutions.
Troisième victime, la trentaine, souffre d’une fracture de l’avant-bras gauche.

L’appel du Khalife 

Informé des échauffourées, le Khalife général des Mourides, Serigne Sidy Mokhtar Mbacké, a joué aux sapeurs-pompiers. Le patriarche de Gouye Mbind, via la Grande mosquée de Touba, a invité au calme et à la retenue. Par la voix de Serigne Fallou Bousso, il a invité les talibés à rejoindre leurs lieux de travail et faire preuve de discipline. Une requete qui n’est pas tombée dans l’oreille de sourds. Le calme est revenu dans la commune vers 17h15.

Les précisions de la police

Le commissaire de police spéciale de Touba est monté au créneau. Et, c’est pour battre en brèche des informations selon lesquelles, il y’a eu mort d’homme au cours des affrontements entre policiers et manifestants . Le commissaire de Modou Mbacké Diagne, va plus loin en apportant une information de taille sur l’état de santé d’une des victimes, à savoir la demoiselle Anta Sall.
Selon le patron de la police de Touba, ” elle a été atteinte par une balle de calibre 6,62 mm”. Un calibre, précise-t-il, qui n’est pas utilisé par ses éléments qui ne disposent que d’armes de calibre 9mm.
La Rédaction