Devoir de réponse à Mr Tidiane Ndiaye, Chercheur, Anthropologue

Dakarmidi – A monsieur Tidiane N’Diaye, je vous croyais de la race de ces grands chercheurs mais je me rencontre que non. Un chercheur qui refuse le débat ne mérite pas le titre de chercheur. Un grand de la pensée disait que « la critique doit conduire à la découverte d’une seconde vérité ». Mais hélas chez vous, ce n’est pas le cas. Pour pouvoir réfuter les thèses de Cheikh Anta Diop, il faut avoir des arguments valables. Et ce n’est pas en supprimant à chaque fois nos commentaires que vous arriverez à nous faire gober votre thése sur l’origine sémite de la civilisation égyptienne. Cette thèse est tout seulement farfelue, grotesque, dénué de bon sens….
Je comprends pourquoi vous refusez le débat dans votre mur mais ce débat je vais la propager sur la toile et tous ceux qui auront les arguments valables y seront invités.

Voici mon premier commentaire que mr Tidiane Ndiaye a supprimé. Malheureusement je n’ai pas eu le temps de copier les autres.

« Mais monsieur Ndiaye de quelle science génétique vous parlez. Un groupe constitué seulement par des chercheurs occidentaux, ceux la même qui ont falsifié et ont toujours refusé les thèses de Cheikh Anta Diop. Je n’y croirais que lorsque les généticiens egyptologues afro-américains que j’ai rencontré lors d’un séminaire à dakar, confirmeront ces généticiens occidentaux. Ces généticiens américains dailleurs lors de ce séminaire avaient tous confirmé les thèses de Cheikh Anta Diop. Vous dites que l’Egypte est d’origine sèmite, donc expliquez nous svp le tableau des races, le mot kmt,…. Votre thèse ne pourra jamais tenir car elle n’a pas de fondement valable. Cheikh Anta a utilisé toutes les sciences y compris la génétique pour confirmer ses théses. A cette époque, aucun généticien de renom, pourtant les plus grands se trouvaient en Europe, n’est arrivé à le compromettre. Ce n’est pas aujourdhui 30 ans après sa mort qu’ils arriveront à le compromettre.
Réponse d’un apprenti égyptologue qui vous suit depuis longtemps, vous admire mais qui est en désaccord avec vous sur ce sujet et vous invite à un débat scientifique. »

Cheikh Ahmed Tidiane Mané
Doctorant en Histoire