Mon cri de coeur: Par devoir et au nom du Peuple (Par Babacar Ba)

Dakarmidi – Après avoir privé des millions de sénégalais de leur droit fondamental de vote avec cette rétention organisée de leurs cartes d’électeur aux dernières législatives,

Après avoir retenu le pays en haleine pendant environ deux jours pour un pseudo remaniement qui n’aura été finalement, selon le Premier Ministre lui-même, que de la continuité,

Après avoir limogé celle qui jadis a été récompensée comme Meilleure Ministre de la santé du monde pour sa lutte contre Ebola, je veux citer Madame Eva Marie Col Seck, à qui je rends un vibrant hommage,

Après avoir constaté la vague de démissions et de contestations de membres déçus de votre parti car non servis dans le récent partage du gâteau gouvernemental et qui par ailleurs représentent des non-événements pour le Peuple,

Nous demandons et exigeons du Gouvernement du Sénégal à présent la prise en charge effective des nombreuses préoccupations de nos populations. Celles-ci sont encore confrontées aux inondations. La majorité de nos populations n’ont pas un accès satisfaisant à la santé, à l’éducation, à l’eau potable…

Les enfants talibés sont dans la rue au lieu d’être à l’école et l’insalubrité de nos villes et villages constitue un réel souci de santé publique. Sans compter le problème du chômage endémique de notre jeunesse.

Alors à présent au travail et justifiez vos nombreux avantages que le Peuple vous accorde pour leur tirer d’affaire et améliorer leur quotidien! C’est un minimum que le Sénégal attend de vous.