Cheikh Kanté : The beginning of the end*

Dakarmidi – Cheikh Kanté est annoncé dans le périmètre présidentiel pour occuper les fonctions de ministre chargé du suivi du PSE. Une nomination qui épouse les contours d’un limogeage qui ne dit pas son nom. Car à vrai dire le véritable ministre du PSE reste et demeure le Premier ministre. Il serait difficile pour Cheikh Kanté d’avoir les coudées franches dans ses nouvelles fonctions. Il pourra tout juste servir de second couteau à Mahammed Boun Abdallah Dionne.
Un rôle peu flatteur qui sonne comme le début de la fin, que le « baye fall » de Macky Sall pourrait, de l’avis de certains observateurs refuser de jouer. Surtout que la direction du port offre d’énormes possibilités financières qui permettent d’entretenir une base politique.
L’homme était tellement prompt à jeter des billets de banque autour de lui qu’on lui a collé le sobriquet de « distributeur automatique d’argent. »
Il s’est ainsi en peu temps, positionné comme un grand rassembleur de foules , se taillant ainsi une base électorale solide. Tout comme il s’est placé en tête des hommes les plus décriés du régime, avec des pratiques aux antipodes de la gestion vertueuses du bien commun. Suffisant pour que les mauvaises langues au sein de l’Apr lui prêtent des ambitions présidentielles. Dès lors il était surveillé par l’appareil du parti comme du lait sur le feu.
Vraisemblablement ce sont ces mauvaises langues de la maison marron-beige qui ont eu raison du tout puissant « baye fall » du président. Macky Sall a donc joué l’intelligence à la place du pilotage à vue pour se défaire d’un compagnon qui était devenu au fil du temps une grosse épine à son pied. Reste maintenant à savoir si Cheikh Kanté avalera cette couleuvre que son mentor lui a servi, ou s’il va tout simplement démissionner comme l’autre « baye fall » Yakham Mbaye.
Time will tell !

La rédaction

*le début de la fin