Baye Peulh et Cie, emportés par l’année de la culture (Par Abdoulaye Mamadou Guisse)

Dakarmidi – Monsieur le Président de la République Macky Sall vous avez placé la barre trés haute en plaçant l’année 2017 dés sa naissance, année de la culture et sous l’impulsion généreuse de votre volonté politique, nous vous remerçions d’avoir mis les moyens qu’il fallait.Beaucoup de fonds destinés à la culture et à ses acteurs, même si ces derniers n’ont vu que du vent.

je ne serai pas le chantre de votre élogieux bilan dans ce secteur , qui pour la premiére fois a été le secteur le plus important dans tous les differents gouvernements depuis Senghor jusqu’à votre accession à la magistrature suprême.

Monsieur le Président de la République Macky Sall , vos hommes de confiance appelés à traduire en acte votre vision moderne de la culture ont trahi l’année de la culture.

Ils en ont fait un cimetière de stars oû sont désormais ensevelis d’hommes et de femmes de culture.

Par la magie de la tromperie dont vous êtes victime, la politique culturelle sénegalaise s’est limitée entre FECCE MACCI BOLE et Youssou Ndour Family de la Sodav au monument de la renaissance en passant par la direction de notre tourisme national et la place du souvenir Africain.

Monsieur le Président SALL , vous devrez dépasser l’ère des réfléchtions solitaires et des crises de complexe par ce que tout simplement la culture est le début de l’émergence dont vous aspirez fortement et sans aucune faille. Dans ce combat pour le développement dans la durabilité, vous devrez partir de l ‘existence monsieur le président pour arriver au réel: l’Emergence.
En effet vous saure certainement que l’existence dont nous devons prendre comme point de départ ne saurait être autrement que la nation sénégalaise dans sa diversité et son soubassement socioculturel.
Et pourtant monsieur le président , vous même en est un exemple patent: vous etes parti de l’existent et aujourd’hui personne ne se doutera de votre achievement politique sous tendu de votre dimension culturelle entre le Peulh et le serere.
Parlant de cette éthnie qui est le Peulh , je m’incline devant la même de ce génie de notre indépendance créative qui Baye PEULH.
Baye Peulh est dévoré par les affres de cette année dite la culture , une année prise en otage par ceux qui sont nés pour vivre de la culture et non pour faire vivre la culture.
De Abdou Diouf à Abdoulaye Wade et vous meme Monsieur le Président de la République , ce sont ces mêmes qui sucent le sang des acteurs veritables de la culture .
Ils ont sucé sans vergogne et sans partage le sang du sénégal , le sang de la sueur des sénégalais qui ont fait de par leurs genies , construit lettre par lettre avec dignité et éthique notre économie culturelle.

Monsieur le Président de la Republique Macky Sall rendez nous notre rayonnement culturel .

Les démons de votre magistère ont fini de dévoré notre cadeau du ciel que vous nous avez offert : l’année de la culture.
Vos démons ont ensuite dévoré nos merveilles: Joe ouakam , Makhouradia Gueye , Pacotille, Ablaye Mbaye et j ‘en passe ….Baye Peulh .
Monsieur le President de la république Macky Sall ,notre culture est malade et nos acteurs culturels morts.
Baye Peulh en est le dernier dévoré par ces démons qui hantent nos sommeils.
Agissez Monsieur le President de la république pour sauver cette année dite de la culture avant que Bercy 2017 ne soit le nauveage du Joola qui engloutira notre économie culturelle appartenant à la génération future.
Le President
Abdiulaye Mamadou Guisse
Observatoire de la musique et des Arts du sénégal ( OMART ).