Appel au dialogue : Quand l’opposition veut rater l’histoire !

Dakarmidi – L’on est loin de cette opposition responsable et soucieuse des intérêts de la république, aujourd’hui sur le champ politique il faut avouer que cette classe politique ne vit que pour la manipulation afin d’exister.

Quand un appel au dialogue est encore perçu comme un coup tordu de la part du Président de la république, Macky Sall, alors on est obligé de se résigner quant à une possible entente entre les classes politiques.

Même après avoir changé d’hommes au ministère de l’intérieur, rien n’est jamais bon et d’ailleurs la perfection existe-t-elle-même sur cette terre ?

Je me désole quand j’entends certains leaders de l’opposition faire des réclamations pour ne dire exiger des choses qui sont de nature utopique et après s’emballer dans la victimisation afin d’avoir une bonne opinion publique mais qu’en est-il de leur moralité.

Dans une démocratie si je ne me trompe, toutes obédiences politiques confondues se doivent d’exister et de faire des pourparlers non pas pour paraitre beau mais pour jouer librement le rôle de garant de nos institutions.

On est à un stade ou au Sénégal parler de dialogue devient une farce chez cette opposition qui si je me souviens n’a rien proposé de mieux que ce qu’elle a déjà fait durant les régimes précédents.

Si négocier avec Macky Sall est devenu un pacte de non-retour alors comment cette même opposition peut-elle demander aux senegalais de les faire confiance une fois au pouvoir.

Je plains le Président, Macky Sall qui nonobstant essaye de dialoguer et de poser des actes concrètes et significatives face à l’opposition et se voit être salit par ces mêmes gens sous couverts d’une bonne foi.

Encourager le ministre de l’intérieur, Aly Ngouille Ndiaye pour son ouverture politique et lui souhaité de meilleurs résultats lors des prochaines discussions avec l’opposition est la meilleure des choses que l’on puisse lui dire.

A quelques mois des prochaines présidentielles, je pense que les leaders de l’opposition gagneraient à enterrer la hache de guerre et à travailler ensemble vers un meilleur processus électoral afin que le meilleur gagne en 2019.

Adama Diaw (Diaw Fara)
Membre de la Cojer Nationale