10 privilèges d’Aïcha comparés aux autres épouses du Prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam)

Dakarmidi – Aïcha en arabe ʿĀʾisha bint Abī Bakr est non seulement la fille d’un des compagnons les plus proches de Notre Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam), mais elle était aussi l’une des épouses préférées du Messager.

Elle est considérée comme l’un des plus grands professeurs de l’Islam en s’évertuant après la mort du Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) à interpréter et transmettre ses enseignements.
Dotée d’une impressionnante mémoire et d’un sens fin de l’observation, Aïsha fut élevée comme une autorité très importante de la loi islamique.

A ce titre elle bénéficiait de nombreux privilèges par rapport aux autres épouses du Prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam).
Aïcha (qu’Allah l’agrée) était l’épouse préférée de notre Prophète Muhammad (sallAllahou ‘alayhi wa salam) depuis la mort de Khadijah (qu’Allah l’agrée).
‘Amr ibn al ‘Ass (qu’Allah l’agrée) a rapporté que le Prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam) l’envoya à la tête de l’expédition « Dhat as-Salassîl » et qu’avant son départ, il s’était rendu chez le Prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam) à qui il demanda :
« Quelle est la personne que tu aimes le plus ? », Le Prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam) lui répondit : « ‘Aïcha ». Je lui demandai : « Et parmi les hommes ? », Il répondit : « Son père ». Je lui redemandai de nouveau : « Et qui après lui ? ». Et il me répondit « ‘Omar ibn al Khattab » et il me cita d’autres noms.
(Hadith rapporté par al Boukharî n° 3768 et par Mouslim n°2447).

Pour prouver qu’Aïcha (qu’Allah l’agrée) avait bien une place privilégiée aux côtés du Prophète Muhammad (sallAllahou ’alayhi wa salam), elle a cité à travers le Hadith suivant, les 10 mérites que l’envoyé d’Allah (sallAllahou ’alayhi wa salam)
lui a fait bénéficier par rapport aux autres épouses.
Aïcha dit « J’ai eu dix mérites par rapport aux épouses du Prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam)». On lui dit « Quels sont-ils Ô Mère des Croyants ? ». Elle dit :

1- Il n’épousa d’autre vierge à part moi.

2- Il n’épousa aucune autre femme dont les deux parents sont des émigrés.

3- Allah a révélé mon innocence du ciel.

4- Djibrîl (l’Ange Gabriel) lui apporta mon image du ciel dans une étoffe en soie et lui dit : Épouse-la ! Elle est ta femme.

5- Je me lavais avec lui du même récipient et il ne faisait cela avec aucune autre épouses à part moi.

6- Il priait alors que je me trouvais devant lui et ne faisait cela avec aucune autre de ses épouses à part moi.

7- La révélation lui venait pendant qu’il est avec moi, et cela ne lui arrivait avec aucune autre de ses épouses à part moi.

8- Allah prit son âme pendant qu’il était entre ma poitrine et mon cou.

9- Il mourut durant ma nuitée.

10- Et il fut enterré dans ma chambre.

(Hadith rapporté par Abû Muhammad).